15 Déc, 2016

Posted par dans Les pierres précieuses | 0 commentaire

Le Rubis

Le Rubis

Picture1

Le rubis est aujourd’hui considéré comme la pierre des rois, car il reflète le sang versé pour la victoire. Mais cette pierre précieuse est bien plus que cela et mérite qu’on découvre ses multiples facettes.

Étymologie

Le rubis, dérivé du latin classique « rubeus », qui veut dire rouge, est connu sous cette appellation jusqu’au  XIIIe siècle. « Ratnaraj », en langue sanscrite désigne le rubis et signifie « Reine des Pierres Précieuses ».

Symbolisme

Le rubis a plusieurs symboles par rapport à sa couleur vive. D’abord, dès l’Antiquité, il est l’emblème même du bonheur, car la pierre précieuse est signe de passion, d’amour pur et ainsi de joie. Le rubis est aussi l’insigne royal et enjolive la couronne des rois. Alors que le rouge est associé au sang et au feu, le rubis représente, quant à lui, le courage, la vaillance, mais aussi la loyauté.

Formation du rubis

Le rubis provient du « corindon ». Quand ce minéral incolore est en contact avec du chrome, et parfois avec une minime quantité de fer, le corindon devient rouge. La formule chimique du rubis est le Al2O3::Cr.

Les rubis de synthèse

Le premier fabricant du rubis de synthèse est le français Auguste Verneuil. En 1902, il met sur pied le premier rubis synthétique en ajoutant du colorant rouge, contenant du chrome, à la poudre de corindon (oxyde d’aluminium). La poudre est chauffée à 2700 degrés pour ce processus. La poudre de corindon tombe en goutte sur le rubis et se cristallise dans une forme de « bouteille ».

Picture2
Picture3

Picture4

“Bouteille” de rubis synthétique

Utilisations et propriétés du rubis

(a)    Horlogerie : montres et multimètres analogiques

Quand nous parlons de rubis dans l’horlogerie, nous faisons référence au rubis synthétique. Le corindon étant le minéral le plus dur après le diamant, le rubis est travaillé avec des outils contenant des diamants industriels uniquement, comme, par exemple, des disques de diamant. Le rubis est intégré dans les montres. Il ne s’use pas quand le mécanisme est en marche, car le rubis ne peut être rayé que par le diamant. Dans la mesure où il y a moins de frottement de l’axe avec le rubis, la durée de vie des montres augmente conséquemment. En somme, les rubis synthétiques servent de plateformes pour les pivots dans une montre.

Picture5

Des rubis de synthèse à l’intérieur d’une montre.

(b)   Les rubis dans les lasers

Picture6

Coupe de laser rubis

  • Les premiers lasers contenaient des rubis. Les lasers émettent une seule onde de lumière. Ils sont utilisés en médecine pour couper et bruler des tissus organiques sans affecter d’autres tissus sains entourant la partie ciblée. On retrouve les lasers lors des interventions chirurgicales délicates comme les opérations de la rétine.
  • En industrie, le laser est utilisé pour chauffer et couper les diamants et manipuler les semi-conducteurs.
  • Dans la construction, on utilise le laser pour s’assurer que les colonnes sont droites et qu’il n’y a pas de défaut dans la structure de départ, pendant et après la construction.
  • Le laser permet aussi de détecter la présence d’impuretés dans certaines matières dans la recherche scientifique tandis qu’il transmet des données informatiques dans le secteur des télécommunications. Les chercheurs pensent même à utiliser le laser pour transmettre des chaines de radio et de télévision dans le futur.
  • Le laser est également utilisé pour enlever la poussière présente sur les monuments historiques.

(c)    Joaillerie

Comme toutes les pierres précieuses, le rubis est également utilisé en joaillerie pour son rouge intense.

Picture7
Picture8

Comment choisir un rubis ?

Pour choisir un rubis, il faut prendre en compte plusieurs facteurs : la taille, le poids, la couleur et la pureté de la pierre.

La taille

Les rubis sont généralement taillés de façon ovale pour une parfaite distribution de lumière dans la gemme.

Chez certains rubis, on peut observer une étoile à six branches (astérisme) à l’intérieur de la pierre. Ces rubis sont taillés en cabochon pour mieux relever l’étoile.

Picture10

Les autres tailles du rubis sont : brillant, émeraude, poire, rose, etc.

Picture11 Taille brillant

Picture12 Taille émeraude

Picture13 Taille cabochon

Picture14 Taille poire

Une fois extraits, les rubis sont généralement taillés dans leur pays d’origine pour s’assurer que le rubis ne perde pas une partie considérable de son poids lors du transport. Puis, le lapidaire se chargera de le tailler une seconde et dernière fois pour faire ressortir les caractéristiques de chaque pierre.

Le poids

La valeur d’un rubis dépend grandement de son poids en carats.

Le plus gros rubis se trouve sur la couronne de Saint Wenceslas, exposée dans la Cathédrale Saint-Guy de Prague. Le rubis pèse approximativement 250 carats et fut commandé en 1346 par Charles IV de Luxembourg pour orner le reliquaire du saint roi Wenceslas. La couronne compte également 19 saphirs, 26 émeraudes et 20 perles.

Picture15

La couleur

La couleur du rubis est expliquée par la présence de chrome ajouté au corindon. Il y a différents tons de rouge dans le rubis. Le rouge profond est connu comme « sang de pigeon ». Ces rubis proviennent du Myanmar, plus précisément du gisement de Mogok. Les rubis « sang de pigeon » sont tellement rares que leur prix dépasse souvent celui de certains diamants.

Picture16

Les différents tons de rouge du rubis

La couleur est le facteur le plus important pour déterminer la valeur d’un rubis.

La pureté

Si un diamant ayant beaucoup d’inclusions (des irrégularités dans sa structure) a moins de valeur qu’un autre qui n’en a pas, trouver un rubis sans inclusion est quasi impossible. Les inclusions dans un rubis n’affectent pas la valeur de celui-ci quand ces mêmes inclusions ne ternissent pas l’aspect du rubis.

Les inclusions aident à déterminer la provenance et l’authenticité des rubis.

Picture17

Les inclusions dans un rubis

Un rubis naturel provenant des gisements calcaires aura des inclusions comme des trous de couleur et des rayements qui montreront le contraste dans la couleur du rubis. Ces rubis proviennent de l’Afghanistan, de la Birmanie, du Népal, du Pakistan, de la Russie, du Sri Lanka, de la Tanzanie et du Vietnam.

Les rubis de type volcanique sont trouvés dans les gisements secondaires (rivières et dépôts alluvionnaires). Ils sont recueillis au Kenya, au Cambodge, en Inde et au Madagascar. Ces rubis contiennent généralement des inclusions de micas et manquent de brillance.

Les rubis célèbres

 

Voici quelques rubis célèbres :

  • Le rubis « Edward », de 167 carats, est exposé au British Museum de Londres.
  • Le rubis étoilé « Reeves », de 138 carats,  peut être vu au Smithsonian Institute de New York.
  • Le rubis étoilé « De Long », quant à lui, se trouve à l’American Museum de New York et pèse 100 carats.

Mythes et légendes

 

  • Dans les temps anciens, on attribuait au rubis des effets thérapeutiques et on croyait que le rubis apportait une bonne santé, la réussite et la sagesse.
  • Le rubis était aussi considéré comme la pierre de paix ; il permettait de vivre en paix avec ses ennemis.
  • Une vieille légende du Myanmar raconte qu’un aigle géant, en survolant la vallée de Mogok, aurait confondu un rubis avec de la viande. L’aigle abandonna le rubis au sommet de la plus haute montagne de la vallée ; c’est pourquoi la vallée de Mogok serait riche en rubis.
  • Dans la mythologie hindoue, le rubis représente la lumière divine chassant les ténèbres. Brahma, le créateur du monde, aurait repoussé les ténèbres avec des serpents aux yeux de rubis.
  • Dans la Grèce antique, le rubis était associé au sang et au danger. La gemme devenait terne en présence d’un danger et une fois éloigné du danger, le rubis reprenait sa couleur d’origine. Ainsi, les voyageurs et les marchands portaient le rubis en talisman.
  • Durant le moyen âge, les rois portaient un rubis serti au centre de leur couronne. La pierre renvoyait ainsi l’image du Christ et le sang de la résurrection.

Le saviez-vous ?

 

  • Le prophète Job déclara dans la Bible que « La sagesse est la plus précieuse des rubis ».
  • Le rubis est souvent confondu avec le spinelle. Cette pierre gemme peut être rouge.
  • Aucun appareil de gemmologie traditionnel ne sait faire la différence entre un rubis de synthèse et un rubis naturel.
  • Un rubis sans inclusion montre que le rubis a été chauffé à 1800 °C dans un four dans le but d’améliorer sa couleur et l’intensité du rouge.
  • Le rubis le plus cher pèse 16 carats et a été vendu en 1988 pour 3, 636,800 USD.
  • Le rubis était la pierre préférée de Marie-Antoinette.

On peut bien vanter le diamant pour son invincibilité, mais on ne peut nier que le rubis est une pierre d’exception, avec sa couleur rouge imposante. Cette pierre et ses qualités ont su s’imposer jusque dans notre langage, comme le prouve le fameux proverbe : « La boue peut cacher un rubis, elle ne le tache pas ».

Votre avis nous intéresse !
Exprimez-vous librement.