8 Fév, 2010

Posted par dans Les pierres fines | 6 commentaires

La Tourmaline

La Tourmaline

Picture1

Avec son dégradé de couleurs, la tourmaline représente les humeurs changeantes. Ses nuances variables sont dévoilées au contact de la lumière. En joaillerie, cette pierre fine nous raconte sa double personnalité.

Étymologie

Dérivée du cingalais « touramalli » qui veut dire « pierre de couleur mélangée », la tourmaline était aussi connue comme « turmali » et « toromalli » au Sri Lanka. Ces deux dernières racines de cette pierre fine signifient « pierre aux couleurs diverses ».

Formation

La tourmaline est formée à des températures se trouvant dans les environs de 800 °C et à des pressions ne dépassant pas 6000 Mégapascal. La tourmaline se forme dans les roches métamorphiques, magmatiques et dans les pegmatites.

Inclusions

On retrouve plusieurs types d’inclusions dans la tourmaline ; notamment celles de type « solide », « liquide », « gaz », « coloration » ou un mélange de plusieurs variétés d’inclusions.

Les inclusions de type « coloration » sont très fréquentes chez la tourmaline. L’effet Usambara est particulièrement impressionnant. Certaines tourmalines sont de couleur vert sombre. Lorsqu’elles sont taillées en fines lamelles, elles deviennent rouge sombre. Ce phénomène est généré par le chrome trivalent, présent dans la gemme, et qui absorbe deux types de lumière : le rouge et le vert.

Quand la pierre est très fine, elle absorbe plus de lumière verte et transmet plus de lumière rouge. Lorsque l’épaisseur de la tourmaline augmente, par exemple, quand elle passe de 1 mm à 3 mm, la pierre fine absorbe 1000 fois plus de lumière verte que celle de rouge. En somme, l’augmentation de l’épaisseur chez la tourmaline la fait passer du vert au rouge avec le jaune comme couleur intermédiaire.

old-Picture236.jpgLa tourmaline montre également des inclusions de type « coloration » qui peuvent occasionner trois couleurs dans la pierre fine.

old-Picture321.jpg
Les différentes variétés de tourmaline

La tourmaline existe en plusieurs variétés et celles-ci peuvent être distinguées par leur couleur ou leur composition chimique.

  • Le Schörl ou Schorl

De couleur noire, le Schörl ou Schorl, également appelé schorlite est dérivé de l’allemand « scorl », qui est un vieux terme minier. Cette variété de tourmalines regroupe toutes les tourmalines de couleur noire. Elle est opaque et contient du fer, responsable de sa coloration. Les gisements de ce type de tourmaline sont notamment le Brésil, les États-Unis, le Madagascar et la Russie.

Le Schörl brut (à gauche) et le schörl une fois taillé (à droite).

Le Schörl brut (à gauche) et le schörl une fois taillé (à droite).

  • La dravite

Cette variété de tourmalines est de couleur brune, principalement due à la présence de magnésium dans la pierre fine. Elle peut également présenter un léger ton de vert ou jaune. Découverte en 1883, la dravite tient son nom de la rivière russe, Drave. Ces pierres fines montrent généralement un pléochroïsme, c’est-à-dire, une variation de sa couleur lorsque la tourmaline est vue à différents angles. Les plus belles dravites se trouvent généralement au Brésil, en Tanzanie, en Birmanie, au Kenya et au Sri Lanka.

La dravite brute (à gauche) et une dravite taillée (à droite).

La dravite brute (à gauche) et une dravite taillée (à droite).

  • L’elbaïte ou l’elbaite

L’elbaïte ou l’elbaite peut être de couleur uniforme ou composée de diverses nuances. Son nom est dérivé de l’ile d’Elbe, située à l’ouest de l’Italie. Toutes les tourmalines contenant du lithium sont regroupées sous l’appellation « elbaïte ».

Quelques tourmalines elbaïtes: à gauche, une verdélite ; au centre, une indicolite et, à droite, une tourmaline rose.

Quelques tourmalines elbaïtes: à gauche, une verdélite ; au centre, une indicolite et, à droite, une tourmaline rose.


  • La verdélite, ou verdelite, est une tourmaline elbaïte de couleur verte.Son nom signifie « pierre verte » à la fois en latin et en grecque. Elle peut montrer, quelques fois, des tons de jaune et de brun. Les belles pierres brutes de verdelite sont extraites dans les gisements de la Tanzanie, de Namibie, du Malawi, du Mozambique, de la Russie et des États-Unis.

Une verdélite brute (à gauche) et une verdélite taillée (à droite).

Une verdélite brute (à gauche) et une verdélite taillée (à droite).


  • La tourmaline rose se trouve aux gisements de Madagascar, du Malawi, du Brésil, etc. Cette pierre a une couleur qui va du rose pâle au rose très foncé.

Une tourmaline rose brute (à gauche) et une autre taillée (à droite).

Une tourmaline rose brute (à gauche) et une autre taillée (à droite).


  • La tourmaline jaune va du vert au brun clair ; mais le jaune est dominant dans ce type de gemme.  Cette variété de tourmalines elbaïtes provient du Brésil, de la Tanzanie, du Malawi, etc.

Une tourmaline jaune taillée.

Une tourmaline jaune taillée.


  • L’achroite est la variété incolore des elbaïtes. Ce type de pierres tire son nom d’un mot grec qui veut dire « sans couleur ». Ces tourmalines sont cependant très rares à l’état naturel, mais les tourmalines colorées sont souvent chauffées pour obtenir des achroites. Elles sont extraites au Brésil, au Madagascar et en Afrique du Sud.

Une tourmaline achroite brute (à gauche) et une tourmaline achroite taillée (à  droite).

Une tourmaline achroite brute (à gauche) et une tourmaline achroite taillée (à droite).


  • Le Melon d’Eau est une tourmaline bicolore. Ces pierres sont généralement vert à l’extérieur et rose à l’intérieur, comme une pastèque. Les plus jolies pièces de cette gemme se trouvent au Brésil, au Sri Lanka, aux États-Unis, etc.

La tourmaline melon d’eau.

La tourmaline melon d’eau.


Il existe plusieurs autres variétés de tourmalines, notamment : l’indicolite, la tourmaline sibérite, la tourmaline rubellite, la tourmaline chromifère, la tourmaline liddicoatite, l’uvite, la tourmaline buergerite, la tourmaline tsilaïsite, la tourmaline cuprifère.

  • L’indicolite, ou l’Indigolite, du latin Indicum, est une appellation utilisée pour toutes les tourmalines de ton bleu à bleu vert. On appelle désormais plus fréquemment la Sibérite, une variété de tourmaline, indicolite. Les nuances bleutées sont dues à la présence du lithium dans la gemme. Cette catégorie de pierres est très convoitée. L’extraction de cette gemme se fait à Madagascar, au Brésil, en Afghanistan, en Namibie, au Mozambique.
La tourmaline indicolite.

La tourmaline indicolite.


  • Toutes les tourmalines de couleur rouge violacée, rouge vif ou encore rose-magenta foncé, sont appelées rubellite, du latin rubellus qui signifie rouge. On retrouve ces pierres à divers endroits du globe : au Brésil, à Madagascar, en Californie, au Nigeria, en Tanzanie, au Mozambique, en Sibérie, et à Myanmar (en Birmanie). La rubellite est une pierre très utilisée en joaillerie.
La tourmaline rubellite.

La tourmaline rubellite.

  • La tourmaline chromifère porte ce nom à cause de sa forte teneur en chrome. C’est d’ailleurs cette substance qui lui donne cette couleur. La tourmaline chromifère peut être facilement prise pour une émeraude. Les meilleurs gisements de cette pierre se situent à Madagascar, en Tanzanie, en Namibie et au Brésil.
La tourmaline chromifère.

La tourmaline chromifère.

  • C’est au gemmologue américain R.T. Liddicoat que la tourmaline Liddicoatite doit son nom. Cette pierre contient du lithium et du calcium. L’extraction de cette gemme se fait principalement à Madagascar. On trouve aussi quelques gisements au Mozambique. Une quantité non négligeable de cristaux a été trouvée au Vietnam, malheureusement ceux-ci ne peuvent être utilisés en joaillerie à cause de leur qualité.
La tourmaline Liddicoatite Polychrome, Madagascar

La tourmaline Liddicoatite Polychrome, Madagascar

  • Le Brésil, le Sri Lanka et Madagascar sont les principaux fournisseurs de l’ Uvite. Cette gemme contenant du calcium et du magnésium tire son nom d’une localité du Sri Lanka : l’Uva. On retrouve dans cette pierre de couleur brune des tons de vert, de rouge ou de jaune.
La tourmaline uvite.

La tourmaline uvite.

  • La tourmaline Buergerite peut facilement être prise pour du Schörl de par sa couleur brune à noire.  Elle se distingue de sa sœur grâce aux 2% de teneur en fluor qu’elle contient. Cette gemme provient principalement du Mexique. C’est en hommage au cristallographe Martin Buerger que la Buergerite porte ce nom.
La tourmaline Buergerite.

La tourmaline Buergerite.


  • La tsilaïsite a pour la première fois été trouvée à Madagascar, et c’est d’une localité de cette ile qu’elle détient son nom. Cette variété très rare se trouve aujourd’hui également en Zambie. La pierre se pare de rouge ou de vert grâce au manganèse qu’elle contient.
La tourmaline tsilaïsite.

La tourmaline tsilaïsite.


  • La variété de tourmaline la plus convoitée est le cuprifère. C’est au Brésil, plus précisément au Parabia que la toute première tourmaline cuprifère a été trouvée. Depuis l’année 2000, d’autres gisements ont été trouvés au Mozambique et au Nigeria. C’est grâce au cuivre qu’elle contient que cette pierre aux tons bleutés est très appréciée.
Une Tourmaline cuprifère ou Paraiba du Brésil (gauche) et du Mozambique (droite)

Une Tourmaline cuprifère ou Paraiba du Brésil (gauche) et du Mozambique (droite)

Symbolisme

La tourmaline symbolise la verticalité ; d’où sa représentation de l’alliance entre le ciel et la terre. Ce symbolisme explique d’ailleurs son utilisation en lithothérapie.

Utilisations

La tourmaline a une propriété extraordinaire : elle est piézoélectrique quand on la chauffe. Cette propriété lui permet d’agir comme un aimant. Auparavant, elle était utilisée pour nettoyer les pipes. En joaillerie, elle est utilisée pour confectionner de beaux bijoux.

Certains bijoux composés de tourmaline.

Certains bijoux composés de tourmaline.

Le saviez-vous ?

  • Une fois chauffée, la tourmaline attire la paille, la cendre et les morceaux de bois.
  • La tourmaline est une pierre très appréciée par la Dynastie Ch’ing, notamment par l’impératrice Tzu Hsi.
  • La tourmaline la plus prisée est la tourmaline cuprifère.

La tourmaline cuprifère.

La tourmaline cuprifère.

  • En lithothérapie, la tourmaline favoriserait la maitrise de soi.

La tourmaline charme par ses diverses nuances. Elle agit comme un aimant, un aimant qui nous attire vers ses couleurs diverses.

  1. Merci pour cette jolie synthèse des infinies variétés des gemmes du groupe de la tourmaline.

    Pierre Collin
    Déologue résident à Madagascar

  2. heliodore says:

    Vos notes ont plus d’intérêt par la publication des images des pierres brutes pour nous des pays pauvres tel que la RDC

  3. Lithothérapie en Ligne says:

    Excellent article. La tourmaline est une des pierres de protection les plus puissantes, utilisée à différents effets elle se décline aussi en une myriade de couleurs, comme l’illustre bien cet article. Merci !

  4. lochard says:

    excellent article,complet et didactique;en particulier sur l’origine de la couleur des tourmalines et sur les variétés rares telles que la tsilaisite,la buergerite et la tourmaline à manganese.
    c’est une famille incryablement diverse

  5. lochard says:

    peut etre manque t’il des precisions sur l’origine jaune des tourmalines
    et sur la dravite chromifere…

  6. N’hésitez pas à donner des compléments d’information sur le site, les commentaires sont fait pour ça ! Toutes informations sur la tourmaline seront utiles aux visiteurs consultant le site. La tourmaline est effectivement une pierre assez incroyable de par la diversité des formes qu’elle adopte. Le faite qu’elle ai été une des pierres favorite d’une dynastie chinoise en fait une pierre encore plus intéressante. J’aimerais avoir entre les mains un bijou en Tourmaline façonné de cette époque.

Votre avis nous intéresse !
Exprimez-vous librement.