9 Fév, 2010

Posted par dans Bijoutiers | 0 commentaire

Fabergé la joaillerie ancestrale russe

Fabergé la joaillerie ancestrale russe

Fondée pendant l’année 1842, la joaillerie Fabergé trouve sa place au 24, rue Bolchaïa Morskaïa, en Russie. Le joaillier Gustav Fabergé en est le fondateur et l’architecte Schmidt ; le constructeur. Après vingt-huit ans de travail acharné pour se faire une place parmi les plus grands orfèvres, le joaillier cède sa place à son fils Pierre-Karl Fabergé. Ce dernier obtient l’honneur d’être le fournisseur officiel de la Cour impériale russe, grâce au tsar Alexandre III, au cours de l’année 1884. Ainsi, le nom de Fabergé résonne jusque dans les cours anglaises, norvégiennes, suédoises et thaïlandaises. L’entreprise atteint le chiffre de 100 000 pièces fabriquées pendant l’année 1914. Un tel tour de force mène à l’ouverture de deux boutiques ; à Moscou et à Odessa. Suite à la Révolution russe en 1917, le comité des employés de la coopérative K. Fabergé reprend les rênes de la société. Pierre-Karl Fabergé abandonne la Russie l’année suivante avant de rendre l’âme, en Suisse, au mois de septembre 1920. L’entreprise Fabergé s’installe alors à Paris quatre ans plus tard. En juin 2006, une horloge Fabergé ayant appartenu à la princesse Margaret est vendue pour 1,24 million d’euros. L’année suivante, c’est au tour de l’œuf Rothschild Fabergé d’être acheté, par la maison de vente américaine, Christie’s, pour 12,5 millions d’euros. Au jour d’aujourd’hui, Fabergé est très reconnu et réputé pour ses fameux d’œufs de Pâques parés de bijoux. Des 50 œufs conçus pour la famille impériale russe, entre 1885 et 1916, 42 ont survécu à la Révolution russe.

Votre avis nous intéresse !
Exprimez-vous librement.