31 Jan, 2010

Posted par dans Bijoutiers | 0 commentaire

Christine Escher, les bijoux, une passion

Christine Escher, les bijoux, une passion

Issue de la famille ayant fondé les Grands Magasins du Printemps, Christine Escher s’est toujours sentie attirée par les bijoux. Après avoir travaillé pendant quelques années dans l’ombre des plus grands joailliers, elle décide d’aborder cet univers précieux à sa façon. Ainsi, en 1985, elle crée son entreprise à Paris, non loin du Palais de l’Élysée, et s’intéresse aux bijoux anciens. La fondatrice fait ensuite des études de gemmologie et de dessin afin d’approfondir ses connaissances en la matière. En se spécialisant dans la fabrication de pièces à base d’or, de bois précieux et de diamant, Christine Escher lance sa première collection pour de grands noms de la Haute Joaillerie Parisienne. Les bagues, pendentifs et boucles d’oreilles fabriqués par la joaillière sont qualifiés d’originaux et ludiques ; dans des coloris très raffinés. En 1998, elle est récompensée par un De Beers Award pour la bague Méridienne ; une volute de bois d’ébène et de diamants incrustés. Elle participe ensuite, au cours de l’année 2004, à la 5e édition des Journées des Joaillers Créateurs. La créatrice consacre les quelques années suivantes à poursuivre sa chasse aux bijoux sobres et harmonieux. L’année 2008 se révèle riche en évènements pour Christine Escher qui expose ses collections à Londres, participe au salon Orthopa à Paris et se présente au salon Kara (au Caroussel de Louvre). Toujours portée par une vague créatrice, la joaillière lance, l’année suivante, trois lignes qu’elle nomme Tentation, Bayadère et Barbare. Aujourd’hui encore, Christine Escher continue d’émerveiller grâce à ses bijoux réalisés en petites séries et souvent en pièces uniques.

Votre avis nous intéresse !
Exprimez-vous librement.